Sélectionner une page

Le CNRS a mis en place en mars 2013, AGATE, l’application de gestion des congés et des absences (formation, missions, etc.). Elle offre la possibilité de visualiser en temps réel les plannings des personnels et d’alimenter un compte épargne-temps (CET). 5 questions à Pascal Loisel, responsable du service Systèmes et traitement de l’information de la DRH du CNRS.

Comment est née Agate ?

AGATE (lien vers l’application en accès réservé) est née de la nécessité de mettre à disposition du CNRS un outil de gestion des congés unique, centralisé et administré, permettant d’assurer une traçabilité complète des congés et du compte épargne-temps (CET). AGATE permet d’assurer la sécurisation de la certification des comptes de l’établissement. AGATE a posé les bases du dispositif de suivi d’activité (application TEMPO).

Que se passait-il avant ?

De nombreux outils existaient (pas d’outil officiel) avec une conformité réglementaire très variable. Les droits des agents n’étaient pas gérés de manière uniforme et conforme à la réglementation. La traçabilité du processus CET était très faible et pénalisait la certification des comptes du CNRS.

AGATE : pourquoi avoir choisi ce nom ?

Acronyme tout simplement : “Application de Gestion des Activités et des Temps“.

AGATE propose non seulement à l’agent de poser ses congés ou d’alimenter son CET, mais aussi de participer à l’initiative « Dons de jours de congés ». L’application permettant de développer facilement des règles de gestion, nous avons décidé de positionner les dons de jours dans AGATE de manière à pouvoir mettre facilement à jour les compteurs “congés annuels” et CET qui sont débités.

Depuis 2017, l’application AGATE est ouverte à tous les établissements de l’ESR qui le souhaitent, y compris pour les agents ne travaillant pas dans un laboratoire sous tutelle CNRS. Pourquoi avoir ouvert ce service à un public plus large ?

En accueillant un outil de gestion des congés de type AGATE, nos partenaires participent ainsi à la simplification des outils mis à disposition de nos structures qu’elles soient communes ou non. Une structure qui serait rattachée à plusieurs tutelles qui utiliseraient des outils similaires à AGATE auraient des coûts de prise en charge par les utilisateurs fortement diminués car quel que soit le paramétrage d’AGATE, les interfaces utilisateurs sont identiques. Des réflexions sur la convergence de l’hébergement de ces solutions pourraient être effectuées.

Y a-t-il des évolutions à venir pour AGATE ?

Oui ! AGATE évolue pour tenir compte de la réglementation qui évolue en permanence. Par ailleurs, une nouvelle version d’AGATE sera en recette en fin d’année pour évaluer sa conformité avec les besoins du CNRS.

Cette application sera totalement Responsive Web Design, c’est-à-dire adaptée aux supports de type smartphones et tablettes. Elle répondra aussi aux conformités RGPD tout en intégrant de nouvelles fonctionnalités.

Lire également

Les agents du CNRS se mobilisent pour le don de jours de congés

 

Sirhus fête ses 10 ans ! Retour sur la création du système d’information des ressources humaines du CNRS