Sélectionner une page

Au 31 décembre 2016, 24 assistants de service social sont chargés de l’accompagnement social des personnels du CNRS en Délégation régionale. Ils assurent une mission d’écoute, de conseil et d’accompagnement auprès des agents et sont des interlocuteurs privilégiés pour apprécier le climat social de l’établissement. Dans le cadre de leur mission d’accompagnement social, depuis plusieurs années, de nouvelles sollicitations émergent. Voici quelques exemples relevés à l’occasion du bilan de l’année 2016.

Santé

La santé demeure le premier domaine d’intervention des assistants de service social. Leur implication est très importante dans l’accompagnement des personnels en arrêts de maladie, mais aussi dans le suivi de la reprise de l’activité et des demandes de temps partiel thérapeutique. Ce travail d’accompagnement est conduit lors du retour à l’emploi après une période d’absence longue, en lien avec la médecine de prévention et le service des ressources humaines. Les sollicitations portent aussi sur la recherche d’une mutuelle santé et prévoyance.

 

Famille

S’agissant de la famille qui est un domaine d’intervention important dans le cadre de l’accompagnement social (logement, mode de garde, parentalité…), on constate de nouvelles demandes qui portent notamment sur la prise en charge des ascendants dépendants (conseils et orientation vers les institutions, aides financières…), les problématiques résultant de la présence plus longtemps au foyer des adolescents et jeunes adultes (gestion des conflits, problème d’emplois…), les difficultés liées à la perte de l’emploi pour le conjoint.

 

Vie professionnelle

Les assistants de service social sont  impliqués dans l’intégration professionnelle et assurent un rôle de conseil et de médiation. Ils interviennent ainsi :

  • à l’occasion de l’accueil des nouveaux entrants (participation à la journée régionale d’accueil, conduite d’entretiens individuels dédiés aux nouveaux recrutés, participation à des entretiens menés avec un conseiller RH et un gestionnaire…) ;
  • pour l’accompagnement des difficultés professionnelles (participation à la cellule médico-socioprofessionnelle, participation à des réunions en laboratoire sur l’organisation du travail) ;
  • pour l’accompagnement des agents en mobilité (conduite d’entretiens avec les agents sur le départ et les agents accueillis au sein de la délégation pour faciliter la conciliation de leur vie personnelle et professionnelle, etc.) ;
  • pour l’accueil des agents en situation de handicap (accompagnement de l’agent et suivi de son intégration au sein de la nouvelle équipe de travail, aménagement du poste de travail….).

 

Budget et aides financières

Enfin, les assistants de service social accompagnent les agents dans la gestion des difficultés financières. À ce titre, elles peuvent instruire des demandes d’aides exceptionnelles et sollicitent de plus en plus l’intervention d’un conseiller en économie sociale et familiale pour un accompagnement individuel sur une plus longue durée.

Chaque année, deux séminaires sont organisés par le service du développement social de la DRH pour permettre aux 24 assistants de service social de partager l’information, d’échanger sur leurs pratiques professionnelles et de mettre en commun des initiatives développées régionalement. Depuis 2014, une journée de formation est dispensée par un professionnel de l’accompagnement social sur une thématique particulière.

En 2016, la formation organisée lors du séminaire de septembre a porté sur l’approche systémique en travail social. L’objectif de cette journée de formation était de poser les bases théoriques et méthodologiques de l’approche systémique, d’amplifier la dynamique du réseau et d’amorcer une réflexion sur un projet à plus long terme de formation-action.

 

Télécharger le bilan de la politique sociale 2016 (pdf)