Sélectionner une page

Le dispositif mis en place vise à encourager la mobilité des ingénieurs et techniciens du CNRS en leur offrant la possibilité de construire un parcours professionnel diversifié. La mobilité interne permet ainsi de concilier les évolutions des métiers et les besoins des unités de recherche et de service avec les compétences et les aspirations individuelles des agents.

Chaque année, le CNRS organise deux campagnes de « NOEMI » (Nouveaux emplois ouverts à la mobilité interne) : l’une en hiver, l’autre au printemps. Les fonctions sont publiées dès le premier jour de la campagne puis au fil de l’eau et font l’objet d’une procédure de candidature en ligne sur le site web dédié.

 

Qui est concerné ?

Ces fonctions s’adressent prioritairement aux agents du CNRS (fonctionnaires titulaires et CDI). Les fonctionnaires des trois fonctions publiques peuvent néanmoins faire acte de candidature.

 

La mobilité interne en chiffres

En 2016, plus de 750 postes ont été affichés et près de 400 personnes en ont bénéficié. Plus du quart des lauréats ont été retenus sur un corps immédiatement supérieur au leur, ce qui leur permet de développer leurs compétences. Des actions de formation individualisées peuvent être ainsi proposées aux candidats pour faciliter la construction de leur projet professionnel.

 

Les métiers concernés

La mobilité interne concerne toutes les branches d’activités professionnelles (BAP), avec un affichage plus important d’emplois en Gestion et pilotage (BAP J).

 

La campagne de printemps 2017

Du 25 avril au 29 mai 2017 : campagne de mobilité interne des ingénieurs et techniciens.