Sélectionner une page

Une émanation collective, des objectifs interdisciplinaires

Les écoles thématiques sont un dispositif de formation particulier au CNRS dont l’objectif est d’accompagner la politique scientifique des 10 instituts et le développement de l’interdisciplinarité. Les projets proposés émanent de l’analyse des besoins d’une ou plusieurs communautés de chercheurs, des instituts scientifiques ou d’un programme interdisciplinaire. Les écoles vont favoriser l’émergence de nouvelles thématiques et permettre d’accélérer la diffusion des avancées conceptuelles, méthodologiques et techniques. Tout en développant l’interdisciplinarité, elles sont également le moyen de structurer une communauté scientifique ou de consolider les recherches scientifiques actuelles. L’atteinte des objectifs d’une école thématique suppose très souvent une organisation en partenariat avec d’autres organismes.

Ces formations peuvent accueillir de 20 à 100 participants et en comptent en moyenne 50. Elles peuvent se dérouler à proximité de laboratoires ou d’unités indispensables à la pratique des stagiaires.

Les écoles thématiques sont destinées à des scientifiques (chercheurs, enseignant-chercheurs, ingénieurs, doctorants, post-doctorants…) concernés par un même thème ou un thème complémentaire, un même domaine ou un domaine complémentaire, un même projet, ou encore une méthodologie. Les participants sont originaires de différentes structures du CNRS voire d’autres organismes, établissement et entreprises du secteur de la recherche. Le porteur de projet est bien souvent un chercheur ou un groupe de chercheurs et d’ingénieurs. Il est accompagné et aidé dans ses démarches par le conseiller formation de sa délégation régionale.

Chaque année, environ 130 à 150 projets d’écoles thématiques sont présentés, et 100 à 110 sont retenus puis mis en œuvre avec le concours des équipes formation des services des ressources humaines.

Un label de qualité garanti

Chaque projet d’école suit un processus de sélection en 3 étapes afin de garantir la qualité de la formation des écoles sélectionnées in fine. Tout d’abord, les projets sont étudiés par les chargés de missions de formations des 10 instituts du CNRS. Une fois sélectionnés et approuvés, ils sont ensuite évalués par les sections du Comité national du CNRS, puis validés par la direction de l’institut. À l’issue, un arbitrage de soutien financier est effectué par la DRH (à travers le Service Formation et Itinéraires professionnels) et les chargés de missions de formations des instituts. Les écoles sont ensuite mises en œuvre. Elles sont généralement organisées pour un public dépassant celui des personnels du CNRS et des partenaires travaillant et contribuant à l’activité scientifique de l’organisme. Il est alors cohérent pour le porteur de projet de solliciter d’autres institutions (universités, autres organismes de recherche, écoles doctorales…) pour trouver des sources de financement complémentaires. Chaque année, le CNRS consacre 11 à 12 % de son budget de formation national au financement des écoles thématiques

Ainsi, 30 à 80 % des participants d’une école peuvent ne pas être des agents du CNRS. L’établissement y voit là une formidable occasion pour des spécialistes de disciplines différentes de travailler ensemble, de dépasser les cloisonnements et les différences de langage. Des interventions conséquentes permettent d’expliciter en quoi certaines questions nécessitent l’apport et les compétences de disciplines différentes. Elle permet de susciter curiosité et intérêt réciproque, de recycler les points de vue et de créer les germes d’une nouvelle communauté partageant les mêmes intérêts. La transversalité des sujets et l’échange des savoirs assurent la richesse des contenus de la formation.

En savoir plus :

Consulter les écoles thématiques organisées par le CNRS