Sélectionner une page

Le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) renouvelle pour la 3e fois son soutien au CNRS pour sa politique en faveur du handicap, en attribuant une contribution financière de 5 millions d’euros qui accompagne le nouveau plan d’action 2016-2019.

En mai 2016, le CNRS atteint le taux d’emploi légal de 4,47 %, soit 1 079 agents déclarés.

Si le soutien du FIPHFP permet de tendre progressivement vers les 6 % obligatoires, c’est aussi, pour la Mission insertion handicap (MIH), la possibilité d’accompagner les laboratoires et les personnels en situation de handicap dans leurs emplois, qu’il s’agisse de l’adaptation des postes de travail, de l’amélioration des conditions de vie, de la formation ou de l’exercice de leurs activités professionnelles.

Le plan d’actions 2016-2019 revêt une double vocation : capitaliser sur les actions engagées et ouvrir de nouveaux champs en lien avec les autres politiques de l’établissement. Il s’agit de consolider ce qui est commencé, vérifier que les pratiques d’intégration et d’accompagnement sont implantées partout et regarder dans le même temps les impacts des politiques immobilières, informatiques, achats sur la vie professionnelle des personnels handicapés et des collectifs de travail.
Au-delà des actions engagées, ce plan réaffirme la volonté du CNRS de poursuivre une politique proactive d’accès et de maintien dans l’emploi au bénéfice des travailleurs handicapés.