Sélectionner une page

A l’occasion de la journée nationale des nouveaux entrants, le CNRS a accueilli les lauréats 2017 des concours externes chercheurs, ingénieurs et techniciens, aux côtés des nouveaux arrivants par voie de détachement et sur contrat. Près de 600 personnes rassemblées au Beffroi de Montrouge, le 20 mars dernier. Le blog RH est parti à leur rencontre.

 

Témoignages des chercheurs, ingénieurs et techniciens nouvellement recrutés

Arrivée sur un concours externe d’assistant ingénieur, Mélanie* a intégré le CNRS « avec l’envie de changer de voie professionnelle », tout en se « rendant utile à la recherche ». Mélanie exerce le métier d’assistante en partenariat, valorisation de la recherche et coopération internationale. Elle a apprécié cette journée « très riche en informations et témoignages, et complémentaire aux journées d’accueil de sa délégation ».

Martin*, ingénieur d’études en BAP F (Culture, communication, production et diffusion des savoirs), était déjà fonctionnaire dans une université, avant de rejoindre le CNRS sur un poste en mobilité interne. Il a saisi cette opportunité « par curiosité » et se dit particulièrement satisfait des modalités d’accueil au CNRS : « Je ne connaissais pas ce principe de journée d’accueil dans mon administration d’origine. (…) Ce qui était particulièrement appréciable, c’était que mon arrivée était parfaitement préparée. (…) Tout le monde m’avait bien identifié lors de ma prise de poste dans mon service. »

Ramon* arrive de l’étranger pour travailler en qualité de chercheur dans un laboratoire. Il a intégré le CNRS par envie de faire de la recherche en France. Il trouve le CNRS efficace et il apprécie « la panoplie d’outils modernes pour faciliter la vie au travail ».

Ingénieure de recherche dans un laboratoire, Ania a réussi le concours externe et a ainsi pu réaliser son rêve d’intégrer le CNRS pour contribuer à la recherche. Travaillant dans un laboratoire, elle se dit « ravie d’être entourée par des gens réceptifs dans un environnement scientifiquement stimulant ».

Katia* est ingénieure de recherche en BAP J (Gestion et pilotage) au sein d’une délégation régionale. Elle exerce le métier de responsable du partenariat et de la valorisation de la recherche. Elle aime particulièrement l’ouverture d’esprit et la souplesse de ses collaborateurs. Cette journée nationale d’accueil est pour elle « l’occasion d’obtenir des informations sur ce qui se passe au niveau national ».

Antoine*, ingénieur d’études en BAP E (Informatique, statistiques et calcul scientifique), avait envie de changer d’orientation professionnelle après avoir travaillé avec les équipes du CNRS en qualité de prestataire informatique. Il avait envie « de changer de côté pour contribuer à faire évoluer un service public de qualité ». Il se dit très satisfait d’avoir intégré « un établissement de renom qui rassemble autant de profils et de métiers différents ».

Recruté sur concours interne affecté, Mounia* est satisfaite de l’accueil qui lui a été réservée lors de sa prise de fonction. Mounia exerce le métier d’assistant ingénieur en instrumentation et techniques expérimentales (BAP C – Sciences de l’ingénieur et instrumentation technique). Cette journée nationale d’accueil lui a apporté de nombreuses informations sur « les possibilités de carrière et d’évolution professionnelle ». Elle apprécie également « le nombre important et la qualité des formations proposées » au CNRS.

Maria*, ingénieure d’études en BAP J (Gestion et pilotage), a rejoint le CNRS par voie de détachement. Elle se félicite d’avoir trouvé « un poste de chargé des achats et des marchés en adéquation avec ses compétences » et voit « l’intérêt réel de son travail pour les usagers ». Elle apprécie de pouvoir « profiter au CNRS d’une certaine liberté, tout en trouvant un cadre dans lequel on n’est pas enfermé ».

* Les prénoms ont été modifiés.

 

Les nouveaux entrants au CNRS en chiffres

  • 726 nouveaux entrants
  • 43 nationalités différentes
  • 393 hommes et 333 femmes
  • 312 chercheurs
  • 414 ingénieurs et techniciens
  • Moyenne d’âge de 35 ans au moment du recrutement.

 

Lire également

http://blog-rh.cnrs.fr/portail-metiers-ingenieur-e-s-technicien-ne-s-cnrs