Sélectionner une page

L’activité scientifique suppose une souplesse de gestion des horaires voire une disponibilité particulière liée aux recherches en cours difficilement compatibles avec la fixation de normes impératives dans la gestion du temps de travail.

En effet, si les chercheurs, ingénieurs et techniciens du CNRS doivent comme tout agent public respecter la durée du travail et les horaires particuliers auxquels ils sont soumis, c’est avant tout la qualité des travaux réalisés et l’investissement personnel et collectif qui compte sur la bonne marche des unités et pour l’épanouissement de chacun.

Pour autant, dans ce cadre d’activités particulier, la définition de certaines règles d’organisation du travail et de présence sur site est de nature à permettre individuellement à chacun de se préserver en maitrisant son temps de travail et, collectivement, en instaurant des règles soucieuses de la qualité de vie au travail de tous.

Au-delà du temps de présence, il est important de s’imposer pour soi-même et pour les autres, des règles de bonne gestion de nature à favoriser la conciliation de la vie professionnelle et personnelle et plus globalement, la qualité de vie au travail.

Chacun est concerné dans la mise en œuvre et le respect de ces bonnes pratiques.

Extrait du guide « La conciliation des temps de vie »

Illustration : Charlotte Selz