Sélectionner une page

La campagne de mobilité interne d’hiver est ouverte jusqu’au 11 janvier 2018. Offres NOEMI (Nouvel Emploi ouvert à la Mobilité Interne) et FSEP (Fonctions Susceptibles d’Etre Pourvues), ce sont plus de 500 fonctions qui sont proposées sur le site dédié. Décryptage du dispositif.

Chaque année, le CNRS organise deux campagnes annuelles de mobilité interne pour les ingénieurs et techniciens du CNRS. Ce dispositif permet d’enrichir le parcours professionnel des agents et de pourvoir des emplois d’ingénieurs et techniciens jugés prioritaires au sein des différentes structures du CNRS. La mobilité interne concilie l’évolution des besoins des unités avec les aspirations individuelles des agents. Elle favorise la mise en adéquation de nouvelles compétences et de nouveaux métiers.

 

NOEMI et FSEP : deux modes de recrutement différents

Les Nouveaux emplois offerts à la mobilité interne (NOEMI) permettent de pourvoir des emplois prioritaires au sein des différentes structures du CNRS. Les NOEMI font l’objet de deux campagnes annuelles, l’une en hiver (novembre/décembre), l’autre au printemps (avril/ mai). Ces offres sont ouvertes à tous les fonctionnaires.

Les Fonctions Susceptibles d’Etre Pourvues (FSEP), créées en 2015, offrent aux agents des possibilités d’évolution interne supplémentaires, et aux unités, une réponse à leurs besoins en compétences. Elles font l’objet d’une campagne annuelle qui a lieu en même temps que les NOEMI d’hiver. Contrairement aux NOEMI, les FSEP sont exclusivement réservées aux agents du CNRS (fonctionnaires et agents en CDI). En outre, le dispositif FSEP qui conduit à un transfert de poste entre entités de départ et d’accueil, nécessite un arbitrage entre les structures après le processus de sélection des candidats.

Du point de vue du candidat, la marche à suivre est la même pour les deux dispositifs :

  • Consultation des offres sur le site de la Mobilité Interne,
  • Envoi du dossier de candidature (CV + lettre de motivation) au contact mentionné dans l’offre,
  • Examen des candidatures par le directeur d’unité et le cas échéant, entretien avec l’agent.

A noter que pour la première fois cet hiver, les descriptifs des postes mentionnent le groupe de fonction qui déterminera le régime indemnitaire des agents.

Pour les NOEMI, le service des ressources humaines de la délégation régionale d’affectation de la fonction informera l’agent de la suite réservée à sa candidature. S’il est retenu pendant cette campagne NOEMI d’hiver, l’agent prendra ses fonctions au 1er avril 2018. Une prise de fonction décalée au 1er juillet est envisageable en cas de mobilité géographique et/ou pour des raisons familiales.

Pour les FSEP, le directeur d’unité sélectionne les candidatures et établit un classement. Ensuite, les instituts décident des transferts de postes qu’impliquent les FSEP. Enfin, le service des ressources humaines de la délégation régionale d’affectation de la fonction informe l’agent de la suite réservée à sa candidature début avril 2018. Si l’agent est retenu, il prendra ses fonctions le 1er juin (au plus tard le 1er septembre).

Visualiser le processus de la mobilité interne (NOEMI vs FSEP) des ingénieurs et techniciens au CNRS.

 

La mobilité interne en chiffres

En 2016, 758 fonctions ont été proposées à la mobilité interne. La part des fonctions pourvues (taux de succès) est de 41 %. 74 % des postes étaient destinés à des agents  de catégorie A (IR/IE/AI). Près de 40 % des fonctions affichées concernaient la BAP J.

La campagne hivernale de mobilité interne est ouverte jusqu’au 11 janvier avec l’affichage de nouvelles offres en continu pendant toute la période.

Consulter les fonctions actuellement à pourvoir sur le site de la Mobilité Interne.

Tout savoir sur la mobilité interne au CNRS et prendre contact avec les services ressources humaines des délégations régionales pour construire les parcours professionnels.