Sélectionner une page

Alors que le nouvel appel à projets « Qualité de vie au travail » a été lancé le 12 février, le blog RH revient sur les lauréats 2017 en mettant en avant les différentes initiatives. De nombreuses propositions s’inscrivent dans une démarche globale de développement durable : rapprocher l’humain de la nature et consolider les liens professionnels.

La transition écologique au cœur du projet

Les entités porteuses des projets de potagers ont choisi le développement durable comme axe principal. L’objectif est de développer l’attachement au site, décloisonner, favoriser les échanges entre les personnels et l’intégration des nouveaux entrants, créer des relations d’entraides au-delà du cadre de travail.

Une équipe-projet de la délégation de Paris – Michel-Ange propose non seulement la création d’un potager sur le campus, mais également d’installer un récupérateur d’eau et un composteur fermé, nourri par les déchets alimentaires de la cantine de l’établissement.

La délégation Île-de France Ouest et Nord a poussé l’inventivité et la collaboration par la fabrication des bacs des potagers avec des matériaux de récupération (en photo ci-dessus).

C’est un système de permaculture que le Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CEMES) et le laboratoire LIENSs (Littoral Environnement et Sociétés) ont  souhaité promouvoir : basé sur le fonctionnement naturel des écosystèmes qui, associés, réunissent les conditions favorables au développement des formes de vies évoluées. Les équipes conceptrices de ce projet souhaitent créer une culture durable et permanente qui prenne en compte tous les domaines de la vie humaine.

Le potager du laboratoire LIENSs

Quand le web inspire la transition écologique : plusieurs unités de la délégation Languedoc-Roussillon ont proposé d’associer à la mise en place de leur potager la création d’un intranet collaboratif afin de favoriser les échanges et trocs de graines, plants, matériels de jardinage, etc.

 

Se ressourcer pour mieux travailler

Chaque projet sélectionné a également été étudié pour favoriser les relations professionnelles : se retrouver autour du potager permet de rapprocher des collègues voisins, de bénéficier d’un lieu de partage et d’intégration, d’échanger et dialoguer.

Les projets lauréats proposent donc un temps de pause adapté, nécessaire au bien-être, mais également au travail de l’agent. Se ressourcer près de la nature, prendre soin de plants en devenir à la pause médiane, entretenir un rucher le matin, arroser des fleurs l’après-midi… constituent des actions pour la nature certes, mais octroient aussi à l’agent un temps pour lui.

En couverture : L’équipe de la Délégation Île-de-France Ouest & Nord (copyright Cyril Frésillon)

 

[Projets QVT 2017] « Vis mon métier »