Sélectionner une page

Le CNRS poursuit sa politique de recrutement par la voie contractuelle de chercheurs en situation de handicap en proposant cette année de nouveaux postes à pouvoir.

Depuis 2007, dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique d’insertion en faveur des personnes en situation de handicap, le CNRS ouvre chaque année à des chercheurs en situation de handicap des possibilités de recrutement en qualité de contractuel, sur la base d’un contrat d’un an pouvant donner lieu à titularisation dans le corps de chargés de recherche.

Ce mode de recrutement est une voie d’accès complémentaire aux emplois de titulaires et ne se substitue pas à la voie d’accès par concours.

L’appréciation des candidatures, comme pour la voie d’accès par concours, est basée sur la qualité des travaux de recherche et relève des sections concernées du Comité national de la recherche scientifique où siègent les experts de chaque discipline scientifique.

L’engagement du CNRS de favoriser l’accès à l’emploi de personnels scientifiques en situation de handicap est un des éléments fondateurs de la politique d’insertion de l’établissement. Il en constitue le puissant symbole et marque sa volonté de faire évoluer le regard de la communauté scientifique et favoriser l’intégration, quelle que soit la nature du handicap.

Le CNRS a ainsi proposé depuis cette date 78 postes de chercheurs, auxquels s’ajoutent 218 contrats de doctorants, post-doctorants et apprentis.

La campagne de recrutement de chercheurs a débuté le 31 janvier 2019 pour une clôture le 28 février 2019 et sera suivie de deux autres pour le recrutement des ingénieurs et techniciens, puis des doctorants.

 

Consulter la liste des postes à pourvoir