Sélectionner une page

La qualité de vie au travail (QVT) recouvre bien des aspects, notamment celui du « bien travailler ensemble », voire « mieux travailler ensemble » qui était la thématique de l’appel à projets QVT 2020. Comprendre les méthodes de travail de chaque service, les envisager sous l’angle d’un processus global et commun et chercher à les améliorer sont autant de rouages pour le développement de la qualité de vie au travail.

 

C’est dans un contexte de fusion que, l’Institut de la Mer de Villefranche (IMEV), lauréat de l’appel à projets QVT 2018, s’est réinventé. Il a choisi, pour fluidifier les échanges entre collaborateurs, de mettre en lumière le métier de chacun par le biais d’une série de photographies des personnels.

Vidéo : Anne CORVAL, conseillère du DGDS, ancienne directrice de l’IMEV, porteuse du projet photo « IMAG’IMEV », à l’occasion de la cérémonie QVT 2019.

 

La délégation Île-de-France Villejuif (DR01) a également penser le contenu du travail à travers un projet d’espace hybride de travail, en accès libre, incluant coworking et bureaux de passage. Baptiste VILLAIN, responsable du service des affaires générales et porteur de ce projet lauréat QVT 2018, témoigne :

« Ce projet répondait à plusieurs objectifs : ouvrir le bâtiment aux unités de recherche et faire entrer la science au sein de la délégation ; proposer un accueil de qualité à la délégation et disposer d’un espace de travail au calme et équipé ; favoriser les échanges, mieux se connaître, décloisonner les services et donner du sens à la mission de la délégation au service des laboratoires.

Jusqu’en septembre 2019, l’espace a permis de mener une réflexion sur le développement de la délégation et de finaliser un long processus de fusion de deux délégations permettant de créer une culture commune rénovée.

L’espace aménagé a été l’une des clés de la réussite du projet car il a permis aux groupes de travail de ‘’cogiter’’ dans des conditions très agréables. Depuis, cet espace a été complété et agrandi.»

 

L’UMR 6200 MOLTECH-Anjou a également mené un projet de réflexion sur les processus de travail de l’unité. Cécile MÉZIÈRE, ingénieure d’étude, assistante de prévention et porteuse de ce projet lauréat QVT 2018, témoigne :

« En 2018, le laboratoire MOLTECH-Anjou situé à Angers a organisé sa première journée de cohésion en extérieur grâce au soutien de l’appel à projets QVT du CNRS. L’objectif était de renforcer les liens entre tous les personnels, quel que soit leur statut, tout en effectuant un recadrage sur les procédures de travail. En effet, ces dernières se devaient d’être réévaluées à la suite de deux réorganisations du laboratoire en 2010 et 2017, et à l’augmentation significative du nombre d’étudiants stagiaires et de contractuels qui s’est opérée dans la même période.

Ce moment de recul et de réflexions partagées a permis d’expliciter plusieurs points clés du fonctionnement de l’unité dans un cadre convivial. Il a été couplé à un déjeuner et une activité de groupes, contribuant à davantage de cohésion au sein de l’UMR.

Après enquête, une périodicité à deux ans semble convenir au plus grand nombre.»

 

Pour cette semaine de la QVT, retrouvez les articles publiés chaque jour sur le blog RH et rendez-vous vendredi 18 juin pour notre webinaire « La crise sanitaire : une opportunité pour améliorer la QVT ? »

Inscrivez-vous au webinaire