Sélectionner une page

Créé en 2015, le réseau SIST est composé des personnes en charge de l’ingénierie appliquée aux données d’observation dans les unités de l’Institut des sciences de l’Univers (INSU). Il est centré sur les objets observés des domaines Terre, Océan, Atmosphère et Univers.

 

Quelle est l’histoire de votre réseau ?

Le réseau SIST (Séries interopérables et systèmes de traitement) est né en 2015 à partir d’un échange informel de messages entre plusieurs ingénieures et ingénieurs en charge des données d’observation dans les Observatoires des sciences de l’Univers (OSU). L’objet des échanges traitait de la meilleure manière de gérer et afficher des séries temporelles de paramètres observés dans le milieu naturel, et de l’intérêt d’utiliser des formats et protocoles standards souvent issus de l’Open Geospatial Consortium (OGC).

De ces échanges sont nés le constat que nous avions des problématiques et des besoins très similaires dans la gestion des données d’observation, et l’idée qu’il serait utile et nécessaire de mettre nos savoirs et compétences en commun pour faciliter leur diffusion, mais aussi l’apprentissage et les évolutions technologiques autour de ces thématiques. Un premier séminaire SIST a ainsi été organisé en 2015 à l’OSU Pytheas, (https://sist15.sciencesconf.org/) sur la thématique des standards d’interopérabilité et de leur mise en œuvre, des identifiants pérennes de données (DOI), de la qualité des données ou encore des plateformes de gestion des données scientifiques.

En 2016, la labellisation en réseau technologique par l’Institut national des sciences de l’Univers (INSU) a permis de soutenir et pérenniser le fonctionnement du nouveau réseau SIST. Un site web  http://sist.cnrs.fr a été créé pour faire connaître le réseau et ses actions, et une charte du réseau a été rédigée pour diffuser les objectifs, le périmètre, les membres, les actions et le fonctionnement du réseau.

Objectifs du réseau SIST

SIST est donc un réseau technologique orienté sur les « objets » observés dans les domaines environnementaux, couverts par les unités de recherche INSU et les OSU (océan, atmosphère, terre solide, spatial). Cette observation et l’acquisition de données qui en découle, nécessitent une ingénierie et des technologies polyvalentes et hétérogènes liées à la gestion de ces données d’observation.

SIST traite des problématiques spécifiques à la gestion de données d’observation tels que les logiciels utilisant les standards d’interopérabilité de l’OGC, les séries temporelles, la représentation des données géo-localisées, les formats de fichiers et protocoles interopérables, les identifiants uniques (DOI), les entrepôts de données, les plans de gestion de données, etc. En définitive, SIST vise à fournir et diffuser les pratiques et conseils pour produire des données de qualité et pérennes, selon les principes FAIR : Faciles à trouver, Accessibles, Interopérables et Réutilisables.

Ces actions favorisant la diffusion et l’accès aux données s’inscrivent naturellement dans la stratégie des données de l’INSU, mais aussi du Plan national pour la science ouverte, ainsi que de la Loi pour une République numérique.

Au niveau européen, elles visent également à respecter la directive européenne « Inspire » qui pousse à établir une infrastructure de données géographiques pour faciliter la diffusion, la disponibilité, l’utilisation et la réutilisation de l’information géographique.

Les objectifs du réseau sont principalement de fédérer les informaticiennes et informaticiens intervenant dans la gestion des données d’observation pour partager et diffuser des bonnes pratiques, assurer une veille technologique et favoriser une montée en compétences collective.

Qui sont les membres de votre réseau et quels sont leurs métiers ?

Le réseau SIST est un réseau opérationnel composé des personnels en charge de l’ingénierie appliquée aux données d’observation, notamment dans les unités INSU (unités mixtes de recherche et OSU). Il est centré sur les objets observés des domaines Terre, Océan, Atmosphère et Univers.

Il a été créé originellement par des personnels des unités mixtes de recherche de l’INSU et des OSU en charge de la gestion des données d’observation. Cependant, il est largement ouvert à tous les personnels des laboratoires d’autres instituts du CNRS ou d’autres organismes, pour autant que ceux-ci soient impliqués dans les thématiques de gestion de données du milieu environnemental et adhèrent aux valeurs de diffusion et d’échange de technologies du réseau.

De fait, la moitié des participants aux séminaires et formations sont rattachés à des laboratoires ayant pour tutelle l’Institut national de l’écologie et de l’environnement (INEE/CNRS). Par ailleurs, plus de 40% des participants ont pour employeur un autre organisme que le CNRS (Universités, IRD, INRAE, …).

Quel est le fonctionnement du réseau ?

Avec le soutien de l’INSU, et récemment des pôles de données de l’Infrastructure de recherche Data Terra, le réseau SIST pilote et organise diverses actions relevant de la diffusion de connaissances technologiques dans la gestion des données d’observation.

Ces actions prennent la forme de séminaires annuels pour partager des retours d’expérience et des savoir-faire autour de la gestion de données d’observation (https://sist.cnrs.fr/les-seminaires). Chaque année, ces séminaires sont organisés dans différents OSU :

Plusieurs actions nationales de formation (ANF) et des ateliers sur les technologies liées à la gestion FAIR de données et la diffusion standardisée et interopérable de données, géomatique, etc. sont également mises en place https://sist.cnrs.fr/les-formations.

En parallèle, des groupes de travail commencent à se construire parmi les membres SIST pour produire des bases de connaissances communes ou accompagner les membres du réseau sur des problématiques spécifiques (exemple : proposition d’un ensemble de bonnes pratiques et de recommandations dans la gestion et la mise à disposition des données scientifiques).

Pour communiquer et échanger, le réseau SIST s’appuie sur une liste de diffusion sist@services.cnrs.fr et un site web http://sist.cnrs.fr, qui permettent d’informer des actions du réseau (formation, séminaires, ateliers, poster, charte) et de relier les informaticiens des OSU.

Pour s’abonner à la liste, il suffit de se rendre sur le lien https://listes.services.cnrs.fr/wws/info/sist.

 

Le comité de pilotage

Un comité de pilotage composé de 6 membres actuellement (01/2020) définit et gère les actions du réseau SIST. Le rôle du comité de pilotage est d’animer la liste de diffusion et de répondre aux objectifs cités en organisant les actions de formation et de partage du savoir listées plus haut. Outre les missions d’animation, le comité de pilotage est en charge :

  • de faire la liaison entre le réseau et les tutelles, notamment l’INSU ;
  • de recueillir les besoins auprès des membres du réseau et d’élaborer la demande de financement auprès de l’INSU et de nos autres partenaires ;
  • d’élaborer un compte rendu d’activités annuel ;
  • d’établir une gestion financière a minima et de fournir le relevé des dépenses annuelles ;
  • de fournir des indicateurs de qualité à la liste SIST ainsi qu’aux tutelles ;
  • de revisiter la charte tous les ans.

 

Comment nous rejoindre ?

Le site web du réseau http://sist.cnrs.fr informe sur les actualités et les actions du réseau (formations, séminaires, ateliers, poster, présentations…).

La liste de diffusion du réseau sist@services.cnrs.fr est un lieu d’échange et de discussions sur les problématiques de la gestion de données d’observation.

Pour s’abonner : https://listes.services.cnrs.fr/wws/info/sist.

Enfin, le comité de pilotage peut être contacté sur l’adresse mail sist-cp@services.cnrs.fr.

Les informaticiennes et informaticiens et personnels impliqués dans la gestion des données d’observation sont invités à rejoindre le réseau SIST… Toutes les initiatives sont les bienvenues pour organiser ou participer à des groupes de travail, qui peuvent se charger d’investiguer une problématique de manière commune.