Sélectionner une page

Le réseau Anact-Aract organise du 11 au 15 juin sa 15e Semaine pour la qualité de vie au travail. L’occasion de mettre en lumière des solutions innovantes au service de l’amélioration des conditions de travail. Plus de 60 événements dont des conférences, ateliers en région et des webinaires en ligne seront accessibles gratuitement aux entreprises et aux organismes qui les accompagnent.

 

Transition numérique, évolutions managériales, égalité professionnelle, nouvelles formes de dialogue social… Pour mieux répondre aux enjeux de transformation des entreprises, les modalités d’amélioration des conditions de travail se renouvellent et font place à plus de créativité, à l’association plus large des parties prenantes de l’entreprise et à davantage d’interdisciplinarité.

 

Partager les enseignements d’actions innovantes expérimentées avec les entreprises

La semaine de la qualité de vie au travail sera l’occasion de partager les enseignements d’actions innovantes expérimentées avec les entreprises par le réseau Anact-Aract et ses partenaires : par exemple, de nouvelles modalités de formation pour les manageurs, des animations ludiques et pédagogiques pour faciliter le dialogue sur les questions du travail, des accélérateurs de projets numériques conciliant innovation technologique et innovation sociale… L’objectif ? Inciter les entreprises et les organismes qui les accompagnent à enrichir à leur tour leurs actions en faveur de la QVT.

 

Plus de 60 événements sur la qualité de vie au travail

Le réseau Anact-Aract organise plus de 60 événements dans toute la France et sur le web. Parmi eux :

 

Des événements pour mieux comprendre les défis de la QVT

  • webinaire « Manager par le travail réel », avec Pierre-Yves Gomez, professeur de stratégie à l’EM Lyon, lundi 11 juin ;
  • webinaire « Risques et promesses des transformations numériques », mercredi 13 juin ;
  • conférence d’Yves Clot, Professeur de psychologie du travail – en partenariat avec la librairie Mollat à Bordeaux sur les nouveaux enjeux Santé et performance, mercredi 13 juin.

 

Des événements collaboratifs pour illustrer l’intérêt d’innover ensemble en matière de QVT

  • 2 sessions « Tzaziki » (Hauts-de-France, lundi 11 juin ; Nouvelle-Aquitaine, jeudi 14 juin…) – une animation collective pour tester les impacts des différentes organisations du travail ;
  • un atelier d’anticipation sur les mutations du travail « Bot my work » en Hauts-de-France, lundi 11 juin ;
  • la transformation de l’Aract Martinique en tiers-lieu pour vivre le passage au télétravail, jeudi 14 juin ;
  • un escape game-entreprise : « Oserez-vous l’aventure de la concertation ? » en Pays de la Loire, jeudi 14 juin ;
  • un atelier ludique sur l’égalité professionnelle en Bretagne, le 13 juin.
  • « Vis mon travail » : 5 entreprises accompagnées par l’Aract Nouvelle Aquitaine pour organiser un échange de poste entre collègues.

Des solutions pour améliorer la QVT dans une entreprise, sur un territoire ou dans un secteur d’activité

  • webinaires : « Accord d’entreprise et si on négociait autrement ? » lundi 11 juin ; « Créer une dynamique régionale en faveur de la QVT, l’exemple de Paca » le 12 juin ; « Télétravail : comment faire la transition ?» jeudi 14 juin…

 

Des zooms sur les façons de mettre en œuvre le nouveau cadre du dialogue social et progresser

  • semaine du dialogue social en Val d’Oise du 11 au 15 juin ;
  • webinaire « Comment mettre en place le CSE dans les entreprises de moins de 50 salariés ? », lundi 11 juin ;
  • conférence-débat « Quel dialogue social en entreprise pour demain ? » en Nouvelle-Aquitaine, mardi 12 juin.

 

Consulter le programme sur le site semaineqvt.anact.fr

 

Le réseau Anact-Aract piloté par l’Anact

L’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) est un établissement public administratif créé en 1973 régi par le code du travail. Installée à Lyon, elle est placée sous la tutelle du ministère en charge du Travail. L’Anact a pour vocation d’améliorer les conditions de travail en agissant notamment sur l’organisation du travail et les relations professionnelles.

Piloté par l’Anact, le réseau Anact-Aract exerce une mission de service public au profit de l’amélioration des conditions de travail. Son action bénéfice prioritairement aux petites et moyennes entreprises.

Les Aract sont des associations de droit privé administrées de manière paritaire et financée par l’État, les régions et des ressources propres. Par leur ancrage local et leur organisation paritaire, elles appréhendent les besoins spécifiques des entreprises et des territoires, tout en développant leurs compétences par leurs échanges d’expériences au sein du réseau national.