Sélectionner une page

Dans le cadre du plan d’actions pour une démarche de qualité de vie au travail, le CNRS a lancé auprès de l’ensemble des Unités un appel à projets pour soutenir les initiatives et démarches innovantes. L’objectif est de répondre aux plus près des besoins des agents en mettant en place une démarche bottom up qui permet aux agents de débattre ensemble de la pertinence des projets, de les mettre en œuvre et de les faire vivre.

Trois thématiques de réflexion étaient proposées :

  • La qualité de la communication
  • La qualité des relations de travail
  • La qualité des modalités de mise en œuvre de l’organisation du travail

131 dossiers ont été déposés par 201 unités du CNRS.

Le comité de sélection a retenu 43 dossiers, soit près de 8 700 agents impactés par les opérations QVT sélectionnées, dont 2 180 agents CNRS.

Ce billet vous propos e de découvrir un aperçu des projets des unités lauréates.

FR 2024La Station biologique de Roscoff, le Laboratoire de biologie intégrative des modèles marins et l’unité Adaptation et diversité en milieu marin ont vu leurs effectifs augmenter en une dizaine d’années et leur site s’est agrandi. Face à ce constat, les unités ont structuré un projet de cohésion sociale à destination des nouveaux entrants par des séminaires hebdomadaires et des présentations des services support et de soutien, mais aussi avec une journée “laboratoire ouvert” destinée à l’ensemble du personnel et de leur famille.

FR 3631L’Institut de biologie Paris Seine, l’unité Évolution Paris Seine, l’unité Biologie computationnelle et quantitative, le Laboratoire de biologie du développement, l’unité Neurosciences Paris Seine, l’unité Adaptation biologique et vieillissement ont souhaité aménager un lieu de convivialité au sein de la fédération de recherche pour créer du lien entre les membres des différentes unités, favoriser les échanges, susciter des collaborations scientifiques et développer un sentiment d’appartenance, d’autant plus nécessaire qu’il s’agit de faire travailler ensemble plusieurs unités préexistantes qui ne se connaissaient pas avant la création de cette fédération de recherche.

MOY 1000La Délégation Alsace, répartie sur plusieurs bâtiments distants de plusieurs centaines de mètres, a proposé un espace convivial dédié à des  animations, des temps de discussions inter-services et une bibliothèque d’échanges de livres.

MOY 1300La Délégation Languedoc-Roussillon, le Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (CEFE), le Centre d’études d’agents pathogènes et biotechnologies pour la santé (CPBS), le Centre de recherche en biologie cellulaire de Montpellier (CRBM), l’Institut de génétique moléculaire de Montpellier (IGMM), le Centre d’études des maladies infectieuses et pharmacologie anti-infectieuse (CEMIPAI) ont proposé la mise en place d’un atelier collaboratif de réparations de vélos. Ce dispositif vise à promouvoir les déplacements doux et l’entraide sur un site composé de la DR 13, de 5 laboratoires de recherche et de services regroupant au total 800 agents.

MOY 1632La Direction des ressources humaines a proposé de créer un potager sur le campus Gérard Mégie, permettant aux 900 agents des différents services du site de se rencontrer et de se connaître.

MOY 1676Le Comité pour l’histoire du CNRS a proposé de valoriser l’histoire des métiers des IT et ainsi de renforcer le sentiment d’appartenance au CNRS au travers de témoignages.

MOY 1800La Délégation Nord Pas-de-Calais et Picardie a proposé de créer une dynamique collective, continue et pérenne nécessaire à l’accomplissement des missions des services de la DR vers les unités. Les modalités envisagées permettent à chacun de comprendre les contraintes des collègues, de travailler en mode projets et de manière transversale, de mettre en place une communication sereine malgré les impératifs forts et la charge émotionnelle.

MOY 500La Délégation Île-de-France Ouest et Nord, ainsi que toutes les unités du campus CNRS de Meudon-Bellevue ont proposé de constituer un éco-campus en installant un jardin potager collaboratif sur le campus de Meudon-Bellevue, créé et entretenu à partir de matériaux de récupération par les agents du site.

UMR 5089L’Institut de pharmacologie et de biologie structurale a proposé de reconfigurer un local situé au carrefour des six bâtiments de l’unité pour favoriser les rencontres et les interactions : une bibliothèque et des magazines scientifiques seront mis à disposition et des animations / ateliers seront organisés.

UMR 5164L’Unité Immuno ConcEpT a souhaité inviter une artiste en résidence pour moderniser les infrastructures vieillissantes du bâtiment. L’artiste effectuera un travail photographique au sein de l’unité, suivi d’un travail d’interprétation artistique des photos qui auront été prises.

UMR 5174L’Unité Évolution et diversité biologique a proposé de transformer la bibliothèque du laboratoire en un lieu convivial d’échanges, avec une réflexion parallèle sur la conversion progressive d’une partie des locaux de l’unité en espaces de coworking. Cette réflexion sera d’autant plus indispensable que l’unité doit faire face à une organisation compliquée des espaces de bureaux.

UMR 5203L’Institut de génomique fonctionnelle, l’Institut de génétique humaine, l’Unité Genopolys et l’Unité BioCampus ont proposé d’embellir le campus Arnaud de Villeneuve en créant un jardin potager écoresponsable, ouvert à d’autres structures ou au grand public, écoles ou associations.

UMR 5217Le Laboratoire d’informatique de Grenoble, l’Agence pour les mathématiques en interaction avec l’entreprise et la société, l’unité Grenoble Alpes recherche : infrastructure de calcul intensif et de données (GRICAD), le Laboratoire Jean Kuntzmann et l’unité Verimag se sont associés pour déposer un projet de ressourcement en intérieur afin de rapprocher les 800 agents regroupés dans le même bâtiment. Un espace de lecture et un espace d’animations entre les unités seront aménagés (évènements réguliers entre les unités, présentation des nouveaux entrants).

UMR 5251L’Institut de mathématiques de Bordeaux a proposé des formations pour aider les personnels du laboratoire à mieux analyser l’utilisation de leur temps, définir leurs priorités et adapter leur mode de communication selon le contexte.

UMR 5259Le Laboratoire de mécanique des contacts et des structures a souhaité s’ouvrir aux différentes cultures des membres du laboratoire par des conférences sur un pays, des ateliers de découvertes culinaires et de rapprocher ainsi l’ensemble des équipes, très internationales.

UMR 5306L’Institut Lumière Matière regroupe près de 300 agents répartis sur sept bâtiments et sur différents sites. Cette unité a proposé de former une équipe d’animateurs internes aux techniques de communication et d’animation d’ateliers afin d’animer la journée de cohésion de l’ensemble des personnels et de mettre en place une communication durable entre les différentes équipes.

UMR 5558L’unité de Biométrie et biologie évolutive et le Laboratoire interuniversitaire de psychologie ont proposé d’expérimenter un programme de méditation en pleine conscience afin de réduire le stress et ses effets et d’intégrer cette pratique avant certaines réunions.

UMR 5588Le Laboratoire interdisciplinaire de physique, dont les effectifs augmentent et rajeunissent, a déposé un projet consistant à aménager une salle de repos permettant aux agents-parents de concilier leur activité professionnelle et la néo-parentalité.

UMR 6251L’Institut de physique de Rennes a proposé d’aménager des espaces en extérieur pour que les personnels puissent facilement s’y retrouver, déjeuner ensemble et créer du lien par l’organisation d’animations, au croisement des cinq bâtiments de l’unité.

UMR 6417Le Laboratoire souterrain de Modane situé sous 1 700 mètres de roche, a proposé un réaménagement de la salle de repos avec l’installation d’une dalle de plafond imitant la lumière du jour, afin d’offrir un espace de détente permettant de sortir du cadre de travail confiné de l’unité.

UMR 6534Le Laboratoire de physique corpusculaire de Caen, qui a trois tutelles et est intégré dans une COMUE, a souhaité renforcer la cohésion d’équipes en organisant une course d’orientation basée sur des quizz-métiers, pour une meilleure connaissance des métiers, des services et des personnes.

UMR 6614L’unité Complexe de recherche interprofessionnel en aérothermochimie a déposé un projet pour rapprocher l’ensemble des personnes évoluant au sein de la structure. Ce projet comporte l’organisation d’une journée d’échanges avec des ateliers pratiques et des présentations scientifiques vulgarisées, ainsi que l’aménagement d’une salle pour organiser des expositions.

UMR 7162Le Laboratoire des matériaux et phénomènes quantiques a proposé de rapprocher les personnels affectés dans les services centraux des tutelles de ceux affectés dans le laboratoire, afin de donner un aperçu du travail de recherche en laboratoire et de favoriser les échanges entre ingénieurs, techniciens et chercheurs.

UMR 7198L’Institut Jean Lamour a proposé un projet pour les doctorants et les post-doctorants car ils représentent une large population issue de plus de trente pays : week-end d’intégration au laboratoire, cours de français pour les nonfrancophones et rendez-vous mensuel “café des doctorants” pour l’ensemble du personnel.

UMR 7253L’unité Heuristique et diagnostic des systèmes complexes a souhaité travailler sur l’intégration des nouveaux collègues en proposant une semaine d’intégration bi-annuelle comprenant des présentations informatives et des ateliers techniques, ouverts à tous les membres de l’unité qui souhaiteraient perfectionner leur connaissance des activités du laboratoire ou se mettre à jour sur un sujet en particulier.

UMR 7263L’Institut méditerranéen de la biodiversité et d’écologie marine et continentale a imaginé le projet “les coulisses de l’IMBE”, journées d’intégration pour les nouveaux entrants consistant à aller à la rencontre des équipes et des services de l’unité, répartis sur six sites géographiques différents.

UMR 7266L’unité Littoral environnement et sociétés est composée de six équipes disciplinaires du laboratoire, de plateformes, de plateaux techniques et de services de gestion et d’administration. Afin de favoriser le décloisonnement des équipes de recherche et de services, l’unité a souhaité créer un jardin-potager collectif sur une parcelle située à la sortie d’une pièce de vie commune, en expérimentant la permaculture et l’agro-écologie.

UMR 7300L’unité Étude des structures, des processus d’adaptation et des changements de l’espace a proposé un projet de mutualisation des pratiques de travail des personnels d’accompagnement de la recherche, répartis sur plusieurs sites situés dans deux départements différents.

UMR 8180L’Institut Lavoisier de Versailles a souhaité aménager un espace de convivialité et de rendez-vous scientifiques pluridisciplinaires informels (“cafés du savoir”), qui permettraient à l’ensemble de l’ILV, dont les nouveaux entrants, d’acquérir la culture scientifique de l’ensemble de l’institut de façon moins formelle, de favoriser le sentiment d’appartenance et de créer des affinités propices au développement de thématiques pluridisciplinaires.

UMR 8197L’Institut de biologie de l’ENS a réfléchi sur la réhabilitation d’un espace existant en un lieu de convivialité afin de pallier la fragmentation de l’unité entre les différentes sections thématiques. Ce lieu servira à pérenniser un processus d’accueil des nouveaux arrivants et à proposer une structure adéquate aux animations scientifiques pour des évènements de vulgarisation ainsi que des activités d’ordre social.

UMR 8246L’unité Neuroscience Paris Seine a réfléchi sur un projet d’amélioration des séminaires scientifiques hebdomadaires organisés au sein de l’unité en complétant les “Data-club” par des ateliers techniques (présentation d’outils) et en diffusant plus largement les conférences données chaque semaine par une personnalité scientifique extérieure. Cela permettra de rapprocher les seize équipes de l’unité réparties sur deux bâtiments et sur plusieurs étages.

UMR 8568Le Centre international de recherche sur l’environnement et le développement a souhaité organiser une journée de cohésion pour renforcer le dialogue entre les différentes disciplines, favoriser l’intégration des nouveaux entrants et développer de nouveaux modes de communication entre les agents de l’unité.

UMR 9001Le Centre de nanosciences et de nanotechnologies (C2N) qui comprend de nombreux doctorants étrangers a proposé d’organiser des ateliers culinaires afin de renforcer le sentiment d’appartenance au C2N, et favoriser l’intégration et la socialisation des agents étrangers.

UMR 9197L’Institut de neurosciences Paris-Saclay (Neuro-PSI) et l’unité de neurosciences, information et complexité ont travaillé sur un projet de rapprochement des deux unités en organisant un déjeuner préparé par les deux entités à l’occasion d’animations régulières sur des sujets variés (associations d’artistes, clubs amateurs ou écoles d’apprentissage).

UMS 3040L’unité Circuits multi-projets a réfléchi à la création d’un espace pour lutter contre la sédentarité et favoriser les réunions impromptues que le cadre traditionnel des bureaux ne favorise pas. Un pôle de travail en station debout sera mis en place et améliorera la dynamique d’équipe.

UMS 3342L’Observatoire de Versailles St-Quentin-en-Yvelines se caractérise par une mixité d’activités, de localisations, d’employeurs et de tutelles. Afin d’améliorer les relations entre les différentes composantes de l’observatoire, ce dernier a proposé des rencontres inter-entités avec une thématique débattue collectivement et l’aménagement d’un espace convivial sur le site principal de l’observatoire.

UMS 3702L’Institut de biologie de Lille, le Centre d’infection et d’immunité de Lille, et l’unité des Mécanismes de la tumorigénèse et thérapies ciblées ont proposé de réaménager leurs locaux pour créer des “espaces de vie et d’échanges” conviviaux sur plusieurs niveaux afin de faciliter le dialogue et le travail collectif entre ces unités.

UPR 22L’Institut Charles Sadron a souhaité enrichir l’utilisation de la cafétéria existante avec une fonction informative : présentations scientifiques vulgarisées, espace culturel et “rencontres café”.

UPR 3079L’unité Conditions extrêmes et matériaux : haute température et irradiation a imaginé organiser une journée de “vis ma vie professionnelle” par binômes composés de chercheurs, ingénieurs et techniciens, afin de rapprocher ces différents métiers. Ces échanges seront entrecoupés de visites des différents sites de l’unité.

UPR 5301Le Centre de recherches sur les macromolécules végétales a proposé d’améliorer les coopérations professionnelles et l’accueil des nouveaux entrants en créant un espace culturel avec une bibliothèque où seront organisés des ateliers de découvertes, ainsi qu’un espace nature avec l’installation d’un rucher et d’un potager avec des vignes.

UPR 8011Le Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales a souhaité investir une partie de son campus de 4,5 hectares pour en faire un système durable et adaptable aux changements climatiques, dans une approche qui inclut l’humain et l’environnement. Pour cela, le laboratoire a formalisé un projet de jardin écologique en permaculture, ce qui permettrait également d’intensifier les échanges entre les membres de l’unité.

UPS 44Les unités de Transgénèse et archivage d’animaux modèles (TAAM) et d’Immunologie et neurogénétique expérimentales et moléculaires ont proposé la mise en place d’un café social mensuel pour échanger sur une thématique particulière entre les acteurs du site des deux unités, afin d’atténuer le cloisonnement entre les services, composés de métiers divers (animalerie, laborantins, logistiques, administratifs) et souvent très différemment organisés.

USR 3565La Maison des sciences de l’homme et de la société de Poitiers qui fédère onze laboratoires a proposé, pour faciliter l’insertion des nouveaux entrants des laboratoires et leur faire connaître l’activité de la MSHS, une “rentrée de la Maison des sciences de l’homme et de la société” qui comprendra des présentations des services auprès des nouveaux entrants : “mon activité / ma recherche en 5 minutes”, des ateliers collectifs et des quizz métiers.